L’urbanité, un genre littéraire. Regard sur quatre romans et trois essais contemporains

  • Catherine Bernie-Boissard
Palavras-chave: roman, ville, urbanité, représentation, géocritique

Resumo

Plusieurs romans et essais parus en 2014 mettent en évidence la notion contemporaine d’urbanité dans le sens de vivre la ville et de faire la ville. Mais quelle ville? La cité - la polis grecque, la ville médiévale, la ville péri-urbaine, sub-urbaine, hors les murs, ou bien la ville de l’urbain mondialisé, de la métropolisation?  Qu’elle soit personnage principal d’un roman ou d’une étude, ou toile de fond d’une fiction, la ville est à la fois palimpseste et déclinaison multiple. Nedim Gürsel évoque  la Venise d’Aragon ou le Berlin de Kafka. Annie Ernaux décrypte les rapports sociaux au centre commercial de Cergy-Pontoise. Jean-Michel Delacomptée revit la banlieue des années 1950, tandis  qu’Edouard Louis campe la marginalité urbaine des années 2000. Et François Roux met en scène la ville en réseau de Mitterrand à Hollande. Dans un monde devenu majoritairement urbain, l’urbanité est bien devenue un genre littéraire à part entière.
Publicado
2015-12-27
Como Citar
Bernie-Boissard, C. (2015). L’urbanité, un genre littéraire. Regard sur quatre romans et trois essais contemporains. Cadernos De Literatura Comparada, (33). Obtido de https://ilc-cadernos.com/index.php/cadernos/article/view/295